Comment faire ses devoirs en 8 étapes ( suite)

Comment faire ses devoirs de manière efficace en 8 étapes

cahier unsplash

Dans cet article (en 2 parties), je vous donne une méthode « clé en main » pour faciliter le temps des devoirs : et si vous gériez ce temps-là comme un sportif de haut niveau avec méthode et rituel pour accéder au meilleur de vous-même ?
Voici la recette !
(partie 1)
Pourquoi demande-t-on aux sportifs professionnels de suivre un régime particulier ? 
Pourquoi leur demande-t-on d'avoir un rythme de vie très équilibré ?
Pourquoi sont-ils de plus en plus nombreux à s'intéresser à l'hypnose, à la méditation ?
Après tout, pour jouer au foot, il suffit de savoir bien taper dans un ballon, non ?
Pour gagner le Tour de France, il suffit de savoir bien pédaler, non ?
Vous savez comme moi que cela n'est pas si simple, n'est-ce-pas ?
Ce n'est pas si simple, car notre corps est UN TOUT !
Nous n'avons pas juste un corps qui serait « le taxi de notre tête » ; nos capacités physiques ne sont pas coupées de nos émotions ou de notre mental et de la même manière, prendre soin de notre corps nous aide à mieux apprendre. Audrey Anouk et Isabelle Pailleau, auteures de « Apprendre autrement avec la pédagogie positive » parlent de l'approche « Tête, Cœur, Corps ».
Je précise que cette méthode peut également convenir pour les plus grands : lycéens, étudiants, adultes concernés par l'apprentissage.

Se reconnecter à soi

  • ETAPE 1 :
Dès que vous aurez décidé de vous mettre aux devoirs, commencez par vous poser la question suivante : « est-ce que j'ai faim ou soif ?  »
Si la réponse est « OUI », prenez un temps de pause pour boire un grand verre d'eau et prendre un petit goûter.
Il est essentiel de prendre soin de ses besoins physiques, d'apporter à son corps et à son cerveau l'énergie dont il ont besoin pour travailler de manière efficace. La faim et la soif sont des besoins primaires.

  • ETAPE 2 :
Ensuite, vous allez répondre à une deuxième question : « Je me sens comment ? »
   Pourquoi ? Car si vos émotions sont trop fortes, si vous êtes en colère ou si vous êtes très triste, vous ne pourrez pas travailler efficacement. Sous l'action du stress, celui qui « prend vraiment la tête », votre corps, qui est là pour vous protéger, met en place une cascade de réactions chimiques, de manière automatique et, une des conséquences de ces réactions c’est que vous n’aurez plus accès à vos connaissances ! Et, tant que vous n' aurez pas retrouvé un état émotionnel plus calme, vous ne pourrez ni bien réfléchir, ni bien apprendre.
   Donc, si la réponse à la question  « je me sens comment ? est : « je suis énervée, je suis en colère, j'en peux plus de ..., » , trouvez d'abord un moyen pour décharger ces émotions négatives avant de vous mettre au travail.
Par exemple, si vous vous sentez trop fatigué : vous pouvez aller faire un tour dans votre jardin et respirer profondément pour réoxygéner votre cerveau. Ou, si la colère est trop intense, vous pouvez taper dans un coussin (et pas sur votre petit frère ou sur votre petite sœur !!) pour décharger le trop plein !Ou, vous pouvez écrire, dessiner etc.

Préparer son environnement de travail

  • ETAPE 3
Je prépare mon lieu de travail.
Faites en sorte que votre bureau, votre table, voire même votre lit ne soient pas trop encombrés avant de vous mettre au travail.
Pourquoi ? Car notre capacité d'attention est très réduite !
Donc, si trop d'objets vous entourent, vous augmentez le risque d'être distrait pendant que vous travaillez. Cela va vous demander plus d'efforts, plus de force de volonté de lutter contre cette folle envie de continuer le dessin inachevé qui traîne au coin du bureau, de relire le mot de la copine qu'elle a écrit sur votre agenda etc. et, je ne parle pas de tous les écrans (ordinateur, tablette, téléphone) qu'il est IMPÉRATIF d'éloigner de son champ de vision ou même de la pièce pendant le temps de travail. Mais, je suis sûre que vous le faites déjà !
Donc, pour plus d'efficacité, votre bureau doit être nickel !
  • ETAPE 4
Je me prépare « moi » à me mettre au travail.
Pour reprendre l'exemple des sportifs : vous savez bien qu'ils ont un temps d'échauffement, qu'ils ne rentrent pas sur le terrain 5 minutes après être arrivés au stade et s'être changés. Vous les avez sûrement déjà vus dans les vestiaires en train de se préparer : certains écoutent de la musique, d'autres ont besoin de toucher un gri-gri, d'autres s'isolent au calme. Bref, ils ont chacun leurs habitudes mais ils ont tous un petit rituel avant de passer à l'action.
Peut-être le faites-vous vous-même dans la pratique de votre sport ? Pourquoi ne le feriez-vous pas avant de commencer vos devoirs ? J'entends déjà : ouais, mais c'est pas pareil... Si, pour votre cerveau, c'est pareil ! Votre cerveau adore automatiser.
Dès qu'il le peut, il automatise car il économise de l'énergie. Donc, si vous créez UN RITUEL avant de vous mettre aux devoirs, que vous le répétez assez longtemps pour l'automatiser, votre cerveau va savoir qu'à chaque fois qu'il vit ce rituel, l'action qui suit c'est : je me mets au travail. Et, vous n'aurez plus besoin de gaspiller de l'énergie à lutter contre une autre envie car ce sera automatique !
Selon votre énergie, cela peut être » un rituel dynamique ou un rituel plus calme.
Soit vous ressentez plus le besoin de relaxation, de respiration, soit l'envie de mouvement ou l'écoute d'une certaine musique qui vous stimule. Cela ne doit pas être long, juste un rituel de mise en condition.
Pratiquez ces 4 premières étapes pendant 1 semaine, observez-vous et rendez-vous dans l'article suivant pour continuer la méthode ! 
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Comment faire ses devoirs en 8 étapes ( suite)